Default

Du bon usage des méta-tags

 

  • Pivots originels du référencement naturel, les méta-tags demeurent une source de contentieux, entre parasitisme et contrefaçon. Comment leur usage est-il réglementé ? Les réponses de la jurisprudence.

    Le référencement, activité au coeur de la communication électronique, est l’une des conditions essentielles de la visibilité des entreprises sur Internet. Les tribunaux ont eu l’opportunité de se prononcer sur l’un des aspects du référencement : l’usage des “méta-balises” ou “méta-tags”.

  • Usages illicites et protection multiple

    Le contenu des méta-tags (“mots-clés” ou “titre”) bénéficie d’une protection multiple. Si le droit d’auteur peut être une protection efficace lorsque le choix des méta-tags est original, le droit commun de la responsabilité se révèle nettement plus adapté1. Dans les situations de concurrence, la reproduction servile de méta-tags peut fonder une action en concurrence déloyale ou parasitisme2.

    Sur le terrain des signes distinctifs, l’usage non autorisé d’une marque à titre de méta-balises “mots-clés” ou “titre” a été sanctionné à de nombreuses reprises sur le fondement de la contrefaçon de marque3. Les condamnations civiles sont d’autant plus tranchantes que la bonne foi, en matière de propriété intellectuelle, est inopérante. Outre des dommages et intérêts, le contrefacteur s’expose également à une peine d’amende et/ou d’emprisonnement si une action pénale a été initiée.

    Partant du constat qu’un méta-tag peut contenir tous types d’instructions-textes, une pléthore de dispositions légales trouvera à s’appliquer : le dénigrement4, les délits de presse (ex : injure, diffamation), la publicité mensongère etc.

    En raison du temps de réindexation des moteurs de recherche, on notera que l’interdiction de faire usage de certaines méta-balises ne sera pas d’effet immédiat. Une demande de dommages et intérêts devra donc prendre en considération cet élément.

  • Ailleurs, des solutions comparables mais plus souples

    Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, les juges ont eu l’opportunité de sanctionner une utilisation contrefaisante de marques par méta-tags5. L’application des principes est toutefois plus souple dans les pays anglo-saxons en raison de l’exception de fair use (usage raisonnable). Ainsi, une ancienne playmate de la société Playboy a été autorisée, en raison de son “rattachement identitaire” à la marque, à utiliser les méta-tags “Playmate” et “Playboy” pour référencer son site personnel6.

  • La problématique plus vaste du référencement

    En dehors de la question des liens promotionnels, les méthodes traditionnelles de référencement, notamment par méta-tags, influent de moins en moins dans le positionnement des sites Internet. Avec le marché porteur du référencement payant, le position squatting, qui consiste à user de la marque d’un tiers afin d’obtenir un référencement étendu sur les moteurs de recherche, et d’autres techniques de référencement n’ont pas échappé à l’emprise du droit.

    Face aux actions contentieuses déjà citées (responsabilité de droit commun, action en contrefaçon de marques, etc.), des sanctions contractuelles sont organisées par les moteurs de recherches. Certaines pratiques nuisibles telles que le cloaking et les doorway (création et référencement de pages Internet dont le titre reproduit des expressions saisies dans les moteurs de recherche), se trouvent prohibées, sous peine de déréférencement. Si ces sanctions contractuelles sont admises dans leur principe, leur mise en œuvre est toutefois juridiquement délicate.

  • Du contentieux à l’autorégulation ?

    La mise en place de programmes de certification (ex : “Google Advertising Professional”) et de codes de bonne conduite manifeste clairement une volonté d’autorégulation des acteurs du marché. Il s’agit d’une voie à explorer pour limiter une inflation du contentieux dans un domaine qui évolue rapidement.

 

Rendre attractif son site

 

  • Quelques moyens de bases pour ne pas faire fuir vos visiteurs en 5 secondes par le design, les concours, les espaces de discussion et le contenu.
  • » Rendre attractif son site » Par le design :Le design est la chose la plus importante, à première vue dans un site. Un fond rouge avec une écriture jaune fera très vite fuire vos visiteurs. Essayez de rendre votre site vif, sans utilisé des couleurs trop flashy ! Le design de codepromo.tech, un site proposant des codes promos pour Gearbest en plusieurs langues : espagnol et aussi italien est un bon exemple.Mieux vaut un design clair. Evitez aussi de mettre de la publicité à tous les endroits de votre page ; de une c’est très moche, et de deux, la page met une éternité à se charger.
  • » Rendre attractif son site » Par espaces de discussion : Les forums sont de plus en plus des moyens de doubler le trafic de son site. Les visiteurs de votre sites discutent, animent, dynamisent le site, et reviennent de plus en plus souvent ! Veillez à ne pas être trop “sévère” sur votre forum, et à ne pas effacer tous les messages qui sont un peu hors-sujet. Mais bien sûr, veillez aussi à faire respecter les règles de bases pour que votre forum ne soit pas complètement pollué.D’autres préfèrent le Chat, discussion en direct, qui permet d’avoir une réponse plus rapidement. Par contre, votre site doit déjà avoir quelques visiteurs habitués, car chatter tout seul, c’est limite ennuyeux 😉
  • » Rendre attractif son site » Par des concours et des jeux : Organisez des jeux-concours pour faire revenir les internautes. Beaucoup d’internautes ont du temps à perdre (contrairement à nous, webmasters !) et ne se lasse pas de petits concours. Là c’est à vous de faire marcher votre imagination. Si par exemple vous avez une site sur les recettes de cuisines, organisez un concours sur la recette la plus originale du moins. L’heureux gagnant recevra … etc. Bref, attirez les internautes, ne faites pas ce que tout le monde fait parce que c’est soit disant “la mode”.
  • » Rendre attractif son site » Par du contenu : Un site sans contenu n’est pas un site ! C’est bien beau d’avoir un magnifique design et de belles phrases sur votre site 🙂 Mais si vous n’avez rien à l’intérieur ? Que va faire le visiteur ? Fermer la fenêtre et aller sur le site suivant ! Proposez un contenu original et clair. Espacez vos textes, évitez de faire trop de fautes d’orthographe, insérez des mini-images légères, des lien pour revenir et aller vers d’autres partie du site facilement.Le but est d’intéresser l’internaute. La première question à se poser est : comment intéresser un internaute ? Ne faites pas forcément ce qui vous intéressé (un site sur votre hamster c’est très joli, mais n’intéressera sûrement pas beaucoup de monde …), mais ce que les visiteurs ont envie de voir.L’imagination et la réflexion sont indispensables !

 

L’ergonomie d’un site

 

  • Voici quelques règles importantes pour ceux qui veulent créer un site Internet agréable, simple et beau.
  • » L’ergonomie d’un site » Ergonomie sur l’environnement : La description d’une page doit être réalisée suivant la norme HTML 3.2 si la cible des utilisateurs est mal connue ou non maîtrisée.Les applications développées doivent être testées sur l’ensemble des navigateurs préconisés

    Le format de compression des images à utiliser est JPEG ou GIF

    L’utilisation des balises HTML propriétaires à un type de navigateur est à proscrire.

  • » L’ergonomie d’un site » Ergonomie sur la présentation : Les bandeaux de navigation peuvent être placés en haut à gaucheIl faut éviter d’utiliser les frames (même le concepteur des frames :Nestcape ne les utilise plus), notamment lorsque leur contenu est contextuel

    Le mode entrelacé doit être utilisé pour limiter le délai d’affichage des images importantes

    Lorsqu’un tableau est utilisé pour présenter des informations, il est préférable de ne pas afficher les bordures

    Les boutons d’actions et les liens, en terme de présentation, ne doivent pas être mélangés les uns aux autres, mais présentés de manière distincte.

  • » L’ergonomie d’un site » Ergonomie sur l’homogénéité des pages : L’utilisation de la barre de défilement horizontale est à proscrireL’utilisation de la barre verticale est à limiter. Si la page s’étend sur plus de 2 écrans, il faut prévoir un mini-sommaire pour faciliter la lecture

    Un modèle de page doit être unique pour l’ensemble d’une application et du site, c’est ce qu’on peut voir avec le code de promotion PureVPN. Les images utilisées sur le site doivent former un ensemble homogène (même style, même trait, même palette de couleur…)

  • » L’ergonomie d’un site » Ergonomie des styles, des couleurs et des polices : La couleur des liens est le bleu pour les pages non visitées et le violet pour les pages visitéesIl ne faut pas utiliser de soulignement dans les pages

    Il est préférable de ne pas utiliser plus de 3 couleurs différentes sur une page (hormis les couleurs des liens et du texte)

  • » L’ergonomie d’un site » Ergonomie sur la navigation : Il faut prévoir un lien vers la page d’accueil du site sur toutes les pages. De même, toutes les pages d’un thème doivent contenir un lien vers la page d’accueil de celui-ciDans une page, le lien vers la page d’accueil est situé en haut à gauche

    Si l’utilisateur n’a pas droit à une action ou si celle-ci n’est pas disponible (dans une application de gestion), le bouton correspondant ne doit pas être affiché sur la page.

  • » L’ergonomie d’un site » Ergonomie sur le bandeau de navigation : Il doit y avoir un bandeau de navigation principal pour se déplacer entre les domaines d’un Intranet. Ce bandeau est présent sur toutes les pagesUn bandeau de navigation doit comporter au maximum 7 thèmes plus ou moins 2

    Le bandeau de navigation principal doit être le même dans toutes les pages

    L’élément actif du (ou des) bandeau de navigation doit être mis en avant visuellement

  • » L’ergonomie d’un site » Ergonomie sur les pages : Une page comporte impérativement un titre explicite et ce titre doit être unique pour chaque pageLe titre de la page est répété dans le titre de la fenêtre

    Une page ayant un contenu volumineux présente en tête de document un sommaire pour faciliter le parcours de la page

    Toute page doit contenir au moins un lien

  • » L’ergonomie d’un site » Ergonomie sur la page d’accueil : Il doit exister une page d’accueil, point d’entrée unique de l’Intranet vers toutes les applicationsLa page d’accueil de l’Intranet contient des liens (graphiques ou textuels) pour accéder à chacun des domaines (ou application), ainsi que vers les pages générales comme la carte du site, l’aide, l’actualité, etc.
  • » L’ergonomie d’un site » Ergonomie sur le formulaire : Le résultat d’un traitement déclenché par un formulaire doit être signalé à l’utilisateur, que ce résultat soit un succès ou un échecLes champs d’un formulaire doivent être alignés à gauche

    La taille des champs de saisie doit être proportionnelle à la taille des informations contenues

    Il est préférable de s’appuyer sur un tableau à deux colonnes pour présenter un formulaire de saisie

    Le titre du bouton d’action pour valider ou déclencher un traitement doit être adapté au contexte

    Une boîte de liste ne doit pas contenir plus de 100 éléments

    Une boîte de liste déroulante ne doit pas contenir plus de 50 éléments

    Les champs obligatoires sont identifiés par un signe visuel.

 

Le web-marketing 2

10 implémentations du marketing viral sur votre site

Découvrez et implémentez 10 astuces pour profitez vous aussi des vertues du marketing viral (bouche à oreille) afin de développer le trafic de votre site.

1- Autorisez les webmasters à reprendre votre contenu

Donnez la possibilité aux webmasters d’autres sites de récupérer le contenu de votre site (articles, actualités) pour les placer sur leur propre site.

Demandez en échange le placement votre signature ainsi qu’un lien vers votre site. Ou encore, demandez par exemple en contrepartie le placement d’un logo faisant la promotion de votre site.

2- Distribuez des versions “brandées” de votre forum

Créez la possibilité d’utiliser votre forum avec d’autres chartes graphiques. Donnez aux webmasters l’accès à votre forum aux couleurs de leur propre site.

3- Offrez une adresse email

Offrez une adresse email ce qui vous laisse la possibilité :

De fidéliser vos visiteurs et clients actuels,

D’en attirer de nouveaux par le biais du marketing viral.

4- Offrez un blog ou un site web

Offrez à vos visiteurs et clients la possibilité de créer leur propre blog ou site web, gratuitement. C’est une stratégie mise en place par exemple par Voila.fr avec ses sites perso et par lemonde.fr avec les blogs.

5- Créez un annuaire

Créez un annuaire de sites web relatifs à votre propre site. Demandez un simple “retour d’ascenceur” aux webmasters que vous référencez, avec un lien retour vers votre site.

6- Placez des outils de recommandation

Placez à des endroits stratégiques de votre site un formulaire pour que vos visiteurs recommandent vos services ou articles.

Par exemple, placez un formulaire de recommandation dans la page de confirmation d’inscription à une newsletter. Chez certains sites web, rien que cette astuce génère 15% des abonnements aux newsletters.

7- Référencez vos fils RSS

Inscrivez les coordonnées de vos fils RSS (dédiés à diffuser votre contenu) afin que les annuaires et aggrégateurs diffusent votre contenu en échange d’un lien vers votre site web.

8- Créez un ebook gratuit

Créez un ebook et diffusez-le gratuitement sur le web. Rendez sa qualité suffisamment bonne pour que cela génère un effet boule de neige : on parlera de vous sur le web.

Plus fort encore : autorisez tout webmaster à diffuser votre ebook gratuitement en échange de son engagmement à ne pas en modifier le contenu.

9- Aidez vos prochains dans des forums

Participez aux forums de discussion et aidez les membres en répondant à leurs questions, faire part de votre vécu et d’astuces.

10- Créez un concours

Créez un concours original et faites-en la promotion. “Amorcez la pompe” en l’annonçant à des communautés et sites spécialisés dans votre domaine puis laissez faire la magie du marketing viral, ce qui entre dans la statégie dite du marketing émotionnel.

Le web-marketing

5 façons répandues de louper une vente

Vous vendez des produits et services sur votre site et vous vous demandez pourquoi diable vos visiteurs ne commandent pas ? La raison se trouve peut être dans cet article !

Raison 1 : Votre site ne donne pas envie…

Un site qui ne donne pas envie, c’est un site dont le design a souvent un look “page perso” ou d’autres raisons liées à des aspects qualitatifs :

  • Pas de nom de domaine, ou site lent à charger
  • Contenu très restreint et pages en construction
  • Design graphique pas soigné, quelqu’en soit la qualité initiale.

Raison 2 : Vous ne donnez pas confiance

Votre site ne montre pas “pattes blanches” aux visiteurs. Dédiez au moins une page à la présentation d’informations objectives sur votre société et votre site dans une page “A propos”, “Société” ou “Qui sommes nous”.

Affichez les éléments essentiels de contact que sont votre adresse postale complète, une adresse email et un numéro de téléphone.

Raison 3 : Vous n’autorisez pas plusieurs modes de paiement

La mise en place d’un ou deux moyens de paiement seulement est une faute très répandue. Il est pourtant très fréquent que votre visiteur ne possède pas de carte bancaire… ou qu’elle ne soit pas à proximité immédiate lors de sa commande !

D’autres visiteurs ne veulent payer QUE par carte bancaire, parce que c’est plus rapide, cela évite d’envoyer un courrier ou de se déplacer à la banque pour envoyer un virement.

La meilleure façon de contenter tout le monde est d’accepter les paiements par carte bancaire, chèque et virement. Un “plus” est d’accepter aussi les mandats ainsi que les méthodes alternatives comme Western Union ou Money Gram.

Raison 4 : Vous n’affichez pas le délai d’expédition, de livraison ou de traitement

Si vous vendez des produits que vous expédiez par voie postale, votre taux d’échec explose si vous n’affichez pas clairement en combien de temps vous expédiez et quel est le délai de livraison.

Le souci est similaire si vous vendez des services. Les visiteurs veulent savoir quels sont les délais avant de vous payer quoi que ce soit.

Raison 5 : Vous surprenez ou dispersez vos visiteurs au dernier moment

Vous ne proposez qu’un moyen de paiement au moment de confirmer la commande.

Vous affichez un message en rouge et gros caractères que “Non, pour payer il faut d’abord ouvrir un compte” (sans bien sûr dire comment ouvrir un compte).

Quelques examples :

Dans le formulaire de saisie des coordonnées postales vous affichez comme liste de pays… la France !! (ou votre pays natif). Et bien sûr vous n’aviez pas prévenu vos visiteurs que vous n’expédiez que dans un pays.

Il existe une méthode simple pour résoudre efficacement les soucis qui se trouvent sur votre site. Parcourez chaque page et posez vous une question existencielle :

Est-ce que j’achèterais si j’étais visiteur ?

Les Messages en BCC et en CC ?

 

  • Plusieurs se demandent :

    Mais que veux dire BCC et CC. Voilà !!! Lorsque l’on fait l’envoi de courrier vers un groupe d’amis qui se connaissent pas un problème de se permettre de faire un envoi en CC.

    Qui veux dire en anglais : Carbon COPY.

    En français cela revient à dire une copie conforme. Une copie du même message adressée à plusieurs personnes. Ce qui évite d’avoir à retaper l’info plusieurs fois vers différents destinataires.

    Maintenant qu’est-ce que BCC peut bien vouloir dire ?

    Bien voilà comme plusieurs vous vous êtes posée la question???

    Cela veux tout simplement dire: BLIND CARBON COPY.

    Ou si vous préférez en français: Une copie invisible vers chacun des destinataires connus de vous seulement .

    Donc pour vous dire à quoi il sert.

    Imaginez-vous que quelqu’un que vous connaissez bien décide comme ça de rendre publique votre adresse civique ou encore votre numéro de téléphone privé sans votre consentement ??? J’ai pas à vous dire que plusieurs d’entre-vous en seraient les premiers offusqués!!!

    Bien c’est un peu ça qui arrive lorsque quelques-uns d’entre vous utilisez le CC plutôt qu’un BCC pour des envois vers des amis ou connaissances non commune. Eux se connaissent pas du tout 😉 OH !! Vous saissisez maintenant ?

    Ce serait comme de divulguer leur numéro de téléphone ou adresse civique en quelque sorte et ce sans leurs consentements. Vous conviendrez avec moi que cela fait pas très diplomatly correct ;-))))

    Alors je vais essayé de vous indiquer la marche à suivre pour faire un beau BCC 😉

  • Sous Eudora

    Vous ouvrez en cliquant dessus le petit bloc note avec un crayon qui est : un nouveau message ( NEW MESSAGE)

    Bon maintenant que vous avez cliquez dessus. Vous voyez tout en haut dans le petit rectangle juste en haut du grand carré qui contiendra le message :

    1- TO ( À ) ici vous inscrivez votre propre adresse de courriel.
    2- SUBJECT (sujet) vous inscrivez le sujet comme d’habitude
    3- BCC OU CC ? vous allez vis-à vis de BCC 😉

    Votre carnet d’adresses devrait contenir le nom et le courriel de vos amis:

    1- cliquez 1 fois seulement sur le nom
    2- il deviendra bleu foncé
    3- cliquez sur BCC tout en bas.
    4- vous le verrez apparaitre dans votre message dans la section BCC
    5- répétez pour chaque nom à qui vous désirez envoyé le même message.

    Lorsque vous aurez terminé les BCC à chacun des destinataires.

    Composer votre message. Ensuite cliquez sur QUEUE MESSAGE et envoyer comme d’ahbitude via votre serveur.

    Vous recevrez votre message c’est tout à fait normal. Mais aucun des noms et adresses de ceux à qui vous avez expédié le message n’apparaitra pas .
    Chacun le recevra de votre part et ne saura pas que vous avez envoyé à d’autres personnes. La liste de nom est devenue invisible à tous 😉

  • Sous Outlook

    Maintenant la procédure pour Outlook diffère un peu mais pas beaucoup:

    Ouvrez Outlook :

    1- Dans TO inscrivez votre propre adresse de courrier électronique comme pour EUDORA.
    2- placez votre curseur vis-à vis de BCC et cliquez dessus.
    3- Votre carnet d’Adresse apparaitra.
    4- cliquez sur chacun des noms auquel vous voulez faire ce message.

    Composez votre message comme d’habitude et pour finir faite ( SEND message )

    Voilà ici aussi vous recevrez voter message lorsque vous l’enverrez. C’est tout à fait normal puisque vous avez inscrit votre adresse de courrier dans le champs TO .
    Les autres recevront le message de votre part sans savoir que vous avez fait le même message vers plusieurs. C’est un peu comme un message perso vers chacun de vos destinataire quoi.
    Si vous le dites pas …. Personne ne saura que vous avez envoyé vers 10 , 20 30 ou 100 personnes. Ce sera comme si c’était juste lui qui l’avait reçu de votre part. C’est assez simple hein?

  • Sous Netscape

    Bon maintenant pour les utilisateurs de Netscape:

    Ouvrer votre programme de courrier sous Netscape comme d’habitude:

    Cliquez dans le champs

    1- TO: inscrivez votre nom comme pour les deux précédent.
    2- Choisir BCC comme pour Outlook.
    3- Ouvrir ainsi voter carnet d’adresses
    4- cliquez un a un à qui vous désirez l’envoyé.

    Faut vraiment être certain d’avoir cliquez sur BCC hein ! Composer votre message comme d’habitude. Et envoyé comme d’habitude via votre serveur…

 

Organisez votre courrier

Votre boîte aux lettres croule sous le courrier ? Avec une bonne organisation et une approche réfléchie, vous gagnerez un temps précieux. Comment faire ?

Dossiers : trop ou trop peu ?

Certains conservent tous leurs messages dans leur boîte de réception et d’autres créent un dossier par expéditeur. Ces deux extrêmes ont un inconvénient : ils ne donnent pas une bonne vue d’ensemble. Si votre boîte de réception est pleine à craquer, bonjour pour repérer les messages déjà traités. Et avec un dossier distinct par expéditeur, des messages apparentés pourraient n’être pas stockés ensemble.

Vous serez plus efficace en créant un nombre restreint de dossiers par thème. Au bureau, p.ex. un par projet ou groupe de clients. Chez vous, un pour le courrier de la famille et des amis, un pour celui relatif à votre hobby, etc. Un aussi par correspondant régulier (un partenaire commercial p.ex.). Mais, en tout cas, limitez-en le nombre pour vous y retrouver. Conseil. Les fonctions de recherche et de tri de votre logiciel de messagerie vous trouvent aisément des messages dans des dossiers de grande taille. Cliquez p.ex. sur l’en-tête de la colonne De (From) pour trier tous les messages du dossier par expéditeur et regrouper les messages provenant d’une même personne. Ou triez par date pour regrouper les messages antérieurs à telle date et les déplacer p.ex. vers un autre dossier ou la corbeille. Utilisez la fonction de conversation pour regrouper des discussions par courriel (Outlook : Affichage, Affichage actuel, Par sujet de conversation; Thunderbird : Affichage, Trier par, Discussions groupées).

Action : déplacer le courrier traité

Pour avoir un bon aperçu du courrier restant à traiter, déplacez sans tarder les messages traités de votre boîte de réception vers leur destination finale. Placez aussi dans le dossier approprié les messages lus qui n’exigent pas d’action ultérieure, mais sont à conserver. Ceux qui ne sont pas à garder, à la corbeille ! Tentez de répondre directement aux autres messages ou, si vous ne le pouvez pas, marquez-les. Nettoyez votre boîte de réception chaque semaine : déplacez les conversations clôturées dans le dossier approprié et déterminez quels messages restent à traiter.

Filtres : pour déplacer ou colorer

Les filtres vous permettent d’encore mieux optimiser votre courrier. Si vous n’avez pas toujours le temps de lire toutes les lettres d’info que vous recevez, créez des filtres pour les déplacer vers un dossier spécial. Ainsi, elles n’occupent pas de place dans votre boîte de réception et vous pouvez les lire p.ex. une fois par semaine dans ce dossier distinct. Vous repérez aussi plus facilement les messages importants (p.ex. de tel expéditeur ou sur tel sujet) avec un filtre qui leur donne une couleur distincte dans votre boîte de réception.

Archivage

En principe, ne conservez pas dans vos dossiers “actifs” des messages datant de plusieurs années. Prenez la peine, une fois par an, d’archiver les anciens messages. Triez les dossiers par date (sans oublier les Eléments envoyés), sélectionnez les messages datant p.ex. de plus d’un an et déplacez-les vers un dossier Archive. Un dossier d’archivage global (ou 1 par année) suffit largement. Avec les fonctions de recherche et de tri, vous retrouverez aisément des messages dans vos archives.

Conseil. Le programme Mailbag Assistant (http://www.fookes.com/mailbag/ – essai de 30 jours gratuit, puis ± 32 €) est notamment spécialisé en archivage de courrier. Il possède de puissantes fonctions de recherche qui peuvent fouiller en même temps vos archives et vos dossiers actuels.

Limitez le nombre de dossiers de courrier, placez les messages traités dans leur dossier et utilisez des filtres pour déplacer les messages peu urgents vers un dossier distinct. Ainsi, vous vous y retrouverez mieux !

Google Calendar : votre agenda en ligne

Avec son nouveau service Calendar, Google met une fois de plus dans le mille. Nous avons examiné cet agenda en ligne et l’avons comparé à Yahoo Calendar.

1. Encore un agenda en ligne… Ils ne manquent pas et nous recommandons Yahoo! Calendar (http://calendar.yahoo.com) depuis longtemps. A première vue, Google Calendar ( http://www.google.com/calendar – uniquement en anglais pour l’instant) propose à peu près la même chose que ses concurrents : différents modes d’affichage de l’agenda (par jour, semaine, etc.), la création de rendez-vous ponctuels et récurrents, la réception de courriels de rappel pour vos rendez-vous et l’invitation par courriel d’un tiers à un rendez-vous, qui est automatiquement inclus dans votre agenda si ce tiers active une option dans le message pour indiquer s’il est disponible. Conseil. On peut s’inscrire à Google Calendar avec toute adresse e-mail (pas seulement Gmail).

2. Facilité d’utilisation. Ce qui distingue vraiment Google Calendar de la concurrence, c’est sa convivialité. Il permet p.ex. d’ajouter un rendez-vous en sélectionnant simplement une plage de temps, de déplacer un rendez-vous en le faisant glisser, de modifier sa durée en tirant sa plage de temps, etc. Bref, il possède presque autant de fonctionnalités qu’un logiciel d’agenda à part entière. Nous avons aussi apprécié la zone Quick Add, qui permet d’entrer un rendez-vous en langage courant (pour l’instant, uniquement en anglais), p.ex. “tomorrow lunch with Jean at 12 am”, après quoi il est immédiatement inscrit dans l’agenda ! Chaque événement est en outre relié à un petit “groupe de news” dans lequel tous les invités peuvent discuter. Pratique p.ex. pour se concerter sur le choix d’un restaurant.

3. Plusieurs agendas ! Vous pouvez en créer plusieurs en un clin d’œil (un à usage personnel, un pour un groupe de travail, etc.) et décider s’ils sont privés ou accessibles à des tiers (qui peuvent ou non les modifier, etc.). Vous pouvez, d’un clic, les “superposer” tous pour déterminer s’il vous reste du temps libre. Aussi regrouper votre agenda et celui d’un tiers (p.ex. un collègue); chacun aura sa propre couleur et vous pourrez intégrer dans un agenda des rendez-vous définis dans l’autre. Vous pouvez en outre chercher dans des agendas accessibles au public (search public calendars), p.ex. des jours fériés officiels ou des compétitions sportives, et les ajouter dans votre agenda. Le Google Calendar Publisher Guide ( http://www.google.com/googlecalendar/event_publisher_guide.html ) vous dit comment créer et publier un agenda public. Cette facilité de fusion d’agendas est un des atouts majeurs de Google Calendar.

4. Yahoo. A quelques égards, Yahoo! Calendar est encore supérieur à Google Calendar. Ainsi, vous ne pouvez pas définir de listes de tâches dans Google Calendar. Yahoo! Calendar propose en outre un outil séparé pour synchroniser votre agenda et votre carnet d’adresses avec Outlook (Express) ou des PDA Palm/Windows Mobile; cette fonction sera disponible dans de futures versions de Google Calendar. Vous pouvez d’ores et déjà importer des agendas depuis Yahoo! Calendar, Microsoft Outlook ou Apple iCal : consultez la section Switching to Google Calendar sur le site http://www.google.com/support/calendar/

Google Calendar vaut le détour par sa convivialité et son excellente fonction de regroupement et d’intégration d’agendas. Par rapport à Yahoo, il lui manque (pour l’instant) une fonction de synchronisation avec Outlook et des PDA.

Enregistrer des fichiers en ligne

Enregistrer des fichiers en ligne peut être pratique, p.ex. pour une sauvegarde en ligne de fichiers importants ou pour placer des photos en ligne pour les télécharger ensuite sur un autre ordinateur. Voici deux services pratiques.

1. Sauvegarde en ligne. Si vous cherchez un service gratuit pour vos sauvegardes en ligne, ne manquez pas de tester le nouveau Mozy (http://www.mozy.com). En échange de 2 Go d’espace de sauvegarde gratuit, vous devez d’abord répondre à une courte enquête et recevrez par la suite de temps à autre des e-mails publicitaires de France Pari ou de Netbet notamment. Conseil. Pour éviter ces messages, utilisez une adresse alternative lors de votre inscription ou utilisez votre détecteur de spam pour les filtrer.

Pour utiliser Mozy, vous devez télécharger le gratuiciel Mozy Configuration. Sélectionnez des fichiers et envoyez-les au serveur Mozy. La liaison est sécurisée par cryptage. Vous pouvez aussi créer des backup sets géants, et sauvegarder ainsi régulièrement des dossiers déterminés. La restauration d’une sauvegarde est aussi très facile. Attention ! Mozy ne fonctionne qu’avec Windows XP et vous ne pouvez pas consulter vos fichiers via le web. En outre, le port 443 de votre firewall doit être ouvert. La procédure à suivre est expliquée sur le site, mais il y a de fortes chances que, pour cette raison, Mozy ne fonctionne pas toujours en environnement d’entreprise. Si les 2 Go ne vous suffisent pas, vous pouvez aussi acheter de l’espace supplémentaire (p.ex. 29,95 $/an pour 10 Go). Il n’y a aucune restriction de taille de fichier, mais le nombre de restaurations par mois est limité.

Attention ! Une sauvegarde en ligne peut être intéressante, mais mieux vaut toujours aussi d’effectuer une sauvegarde sur cd-rom ou sur un deuxième disque dur !

2. “Emporter” ou partager des fichiers. eSnips (http://www.esnips.com) est un tout nouveau service d’un autre calibre. En fait, ce n’est pas vraiment un service de sauvegarde; vous pouvez y enregistrer en ligne des fichiers (max. 10 Mo par fichier), p.ex. des photos, auxquels vous souhaitez pouvoir accéder partout et à tout moment. Vous recevez 1 Go d’espace et pouvez télécharger des fichiers avec un navigateur ordinaire ou le gratuiciel eSnips Toolbar (pour Internet Explorer et Firefox). Vous pouvez partager certains fichiers avec d’autre utilisateurs d’eSnips ou même les rendre publics pour que tout le monde puisse y accéder. Conseil. La barre d’outils permet aussi de télécharger certains paragraphes ou mots. Cliquez sur Save selection dans la barre d’outils.

3. Alternatives. Il existe même des services qui offrent encore plus d’espace gratuit. Sur Streamload p.ex. (http://www.streamload.com), vous bénéficiez de 25 Go gratuits ! Mais… vous ne pouvez télécharger que 100 Mo par mois (max. 10 Mo par fichier). Sur Box.net (http://www.box.net) vous ne recevez “que” 1 Go d’espace (max. 10 Mo par fichier). Vous pouvez télécharger des fichiers via l’excellent site web, mais aussi via un programme, Desktop Sync, et par e-mail. Il suffit d’envoyer un courriel à votrecompte@box.net avec un fichier en annexe et ce fichier est automatiquement ajouté à votre espace.

Utilisez Mozy pour sauvegarder gratuitement (et automatiquement) jusqu’à 2 Go de fichiers en ligne. eSnips n’offre “que” 1 Go et sert surtout à pouvoir accéder aux fichiers partout ou à les partager avec d’autres.